EGERA Effective Gender Equality in Research and the Academia

Etablir une égalité réelle entre femmes et hommes dans la recherche et l’enseignement supérieur est un défi majeur que l’Europe cherche à relever depuis déjà plusieurs années. Dans cette optique, elle soutient des projets visant des changements structurels dans la recherche en matière d’égalité femmes-hommes.

Depuis le 1er janvier 2014, Sciences Po coordonne le projet EGERA via PRESAGE, le Programme de Recherche et d’Enseignement des SAvoirs sur le GEnre piloté depuis l’OFCE. 7 institutions se sont engagées dans cette voie au côté de Sciences Po. Toutes vont devoir mettre en place une révision systématique des procédures et des dynamiques inégalitaires à l’oeuvre en leur sein.

EGERA s’inscrit dans le volet « Science et Société » du 7e Programme Cadre de Recherche et de Développement Technologique de l’Union Européenne, qui promeut le principe selon lequel la science ne peut pas s’abstraire de la question de l’égalité femmes-hommes : une production de savoir responsable et respectueuse de l’égalité entre les sexes, un savoir qui intègre une perspective sexuée et genrée, et une transmission des savoirs qui s’en voit profondément modifiée, tel est l’objectif d’EGERA. La négociation interne à chaque institution partenaire d’un plan d’égalité, lui-même réalisé sur la base d’un diagnostic précis et adapté, en constituera la colonne vertébrale. EGERA s’inscrit dans une démarche d’égalité déjà engagée à Sciences Po avec notamment la signature de la Charte pour l’égalité. Ce double élan est la marque de changements profonds qui s’opèrent dans Sciences Po en matière d’égalité.

EGERA : un projet européen

Le 1er janvier 2014, Sciences Po a inauguré en tant qu’institution coordinatrice, le projet EGERA, sélectionné dans le cadre de l’appel « Sciences et Société » du 7e Programme Cadre de Recherche et de Développement Technologique de l’Union Européenne. Courant sur 4 ans et cofinancé à hauteur de 2,2 millions d’euros par la Commission européenne, ce projet engage aux côtés de Sciences Po, 7 institutions de recherche et d’enseignement supérieur, couvrant les sciences sociales et humaines, mais aussi les sciences du vivant, de la terre et des mathématiques. Le consortium s’étend sur 7 Etats membres (Allemagne, Belgique, Espagne, France, Pays-Bas,
Portugal, République tchèque) ainsi que la Turquie et associe des centres de recherche, des universités et des établissements de recherche et d’enseignement supérieur de tailles différentes.

Les objectifs d’EGERA

EGERA vise à promouvoir et réaliser dans les institutions partenaires des changements structurels en faveur de l’égalité femmes-hommes et de la prise en compte des enjeux liés au genre dans l’enseignement supérieur et la recherche. Ces changements porteront notamment sur les pratiques de recrutement, de promotion ou de formation du personnel, les conditions de travail et de conciliation des temps de vie ainsi que les pratiques de gouvernance, de consultation et d’évaluation. Au-delà des questions liées à l’égalité professionnelle, la vie étudiante sera également questionnée au prisme du genre et des inégalités de sexe. Des sujets plus spécifiques comme celui du harcèlement feront l’objet d’une attention particulière. Il s’agira également d’élargir l’offre d’enseignement sur le genre dans l’ensemble des filières diplômantes, et d’intégrer une perspective genrée et sexuée dans les travaux de recherche conduits au sein des institutions participantes.
Ce faisant, l’objectif d’EGERA est de promouvoir une « culture de l’égalité » partagée par l’ensemble de la communauté académique et de recherche. Son ambition est de susciter une véritable « communauté de pratiques » européenne, grâce à la mutualisation des compétences au sein du consortium, le partage d’expériences. Le travail réalisé pendant toute la durée du projet sera régulièrement évalué par un centre d’étude spécialisé ainsi que par un groupe d’expert-e-s rassemblant des acteurs et actrices majeurs de l’égalité au niveau européen, issus du monde académique et de celui des politiques publiques. Au-delà du consortium, les bonnes pratiques et les outils développés seront diffusés à destination de l’ensemble du monde de la recherche et de l’enseignement supérieur, tant en France que dans les 7 pays partenaires.

Nos partenaires :
 Université Autonome de Barcelone (UAB), Espagne
 Université d’Anvers (UA), Belgique
 Université Radboud de Nimègue (SKU), Pays Bas
 Université de Vechta (Vechta), Allemagne
 Université Technique du Moyen-Orient, Ankara (METU), Turquie
 Centre de recherche sur le changement global, (Czech Globe), Rep. Tchèque
 Centre de recherche sociologique et d’intervention sociale (CESIS), Portugal

tl_files/presage/images/icons/web.jpg Visitez le site internet d'EGERA 

tl_files/presage/images/icons/pre-plus.png  Inscrivez-vous à la newsletter poiur avoir toutes les nouveautés 

 

Equipe EGERA

L’équipe coordinatrice:

  • Coordinatrice du projet : Hélène Périvier, économiste, OFCE PRESAGE
  • Coordinateur scientifique du projet : Maxime Forest, politiste, CEVIPOF PRESAGE
  • Project Manager : Alina Lupu, OFCE 
 
L'Equipe de recherche du Projet (par ordre alphabétique)
 

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !