L’extraordinaire sexisme ordinaire

(MISE À JOUR : 14 SEPTEMBRE 2017)

L'affaire des silhouettes de femmes installées à Dannemarie (Alsace), puis retirées et finalement à nouveau autorisées par la Conseil d'Etat souligne l'embarras des juges face à la notion indéfinie de sexisme qu'il faudrait définir comme une disqualification de l'être femme.

Souvent le sexisme relève de l’instant : un écart de langage, un geste déplacé ; une attitude, un agissement, un comportement disent les textes juridiques, expressions violentes, souvent brèves, pour dire l’infériorité du sexe féminin. Jusque-là, on comprend. Cela se complique si on cherche une définition. Car tout se mélange, la question de l’égalité, la référence à la discrimination, la dénonciation d’une relation de mépris. «Atteinte à la dignité de la personne», lit-on aussi.

tl_files/presage/images/icons/web.jpgLire l'article en entier 

Revenir

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !

 

tl_files/presage/images/videos/femmes en responsabilite.PNG